Covid-19 : quel impact sur l’hôtellerie d’affaires en Europe? Un mois de décembre aux couleurs d’une année bousculée

Les performances du mois de décembre ont confirmé les grandes tendances de l’année 2020. La crise du coronavirus aura fait passer le taux d’occupation national de 69 % en 2019 à 32,5 % en 2020, mais aussi mis en exergue la résilience du marché économique en région. En effet, les régions clôturent l’année avec un taux d’occupation moyen de 35 % alors que l’Île-de-France plafonne à 25 %.
Certaines villes comme Toulon, Auxerre, Saint-Etienne, Grenoble… enregistrent même des taux d’occupation d’environ 50 %. Les clientèles domestiques et corporate ont permis aux établissements de ces territoires d’assurer leurs performances.
La bonne saison estivale a confirmé l’attrait des régions françaises. Ainsi, malgré un RevPAR en recul de – 62 % par rapport à 2019, la France maintient sa position de leader européen alors que ses voisins limitrophes enregistrent un écart moyen de – 70 %. L’agilité du secteur, conjuguée aux campagnes de vaccination en cours dans le monde entier, laisse présager un rebond de l’activité pour le 2e trimestre 2021, un été tout aussi performant que l’an passé et une stabilisation de la reprise dès la rentrée de septembre.
*RevPAR : ( Revenue Per Available Room ) est le revenu moyen par chambre disponible par jour sur l’année.

Retrouvez l’ensemble des résultats de l’indicateur d’impact de la Covid-19 sur l’ hôtellerie

Ce baromètre est réalisé depuis mars 2020 avec le concours de nos partenaires :  MKG Consulting, Bpifrance, Deutsche Bank, SNCF, e-axess, D-Edge Hospitality Solutions, SpotPilot, Adaptel, Zenchef, Flightradar24 AB et La Bourse des Vols.

EXTENDAM est victime d'une tentative de fraude